La construction du Château de Balmoral débute en 1912 par l’architecte Charles Castermans et l’entrepreneur Viatour au sommet d’un terrain abrupt d’une dizaine d’hectares.

Un mélange d’influences médiévales et anglo-normandes rend ce lieu surprenant à l’instar des magnifiques cheminées qui surgissent des toitures à complication. De la tour d’angle, le périmètre couvert par le regard est de 180 °c.

La demeure ne doit pas seulement sa particularité à sa situation et son architecture, mais certainement aussi aux personnalités qui l’ont habitée.

Ce site avait été choisi par le baron Jean de Crawhez, dont le petit frère Joseph de Crawhez sera le Bourgmestre de Spa dans les années vingt. Sa fille, Diane, reçoit le Château – également appelé « Château de Heid du Pouhon » – en héritage. Celle-ci épouse en 1934 le baron Ferdinand-Charles Poswick.

Le Général Erich Ludendorff, bras droit de von Hindenburg à l’Etat-Major du Kaiser y séjourne durant la Première Guerre Mondiale, avant 1917.

En 1918, le domaine est occupé par le Comte Georg von Hertling, chancelier de l’Empire depuis 1918 et Ministre président de Prusse.

En 1920, lors de la conférence diplomatique de Spa, le Château est offert comme résidence à David Lloyd George, Premier Ministre de sa Gracieuse Majesté, le roi George V.

En 1965, le Château est mis en vente par Diane Poswick-Crawhez et racheté par une société immobilière qui fait rapidement faillite dans la même année.

En 1966, c’est un industriel bruxellois, Mr Deketelaere qui en fait l’acquisition. Il y laisse, seules, sa fille et son épouse. Lucienne Deketelaere-Hendrickxs y vivra jusqu’à sa mort en 2005

En 2007, Mme Chantal Deketelaere loue le Château à Alain Krickel, un entrepreneur dynamique de Spa, qui l’aménage avec tout le confort nécessaire pour pouvoir mettre les lieux en location.

Depuis 2012, c’est la société SD EVENTS s.a., représentée par Sandrine Derkenne (fille de Chantal Deketelaere) qui reprend la gestion de l’activité.

D’importants travaux d’isolation et de rénovation du bâtiment sont réalisés en 2012. Le second étage et le sous-sol sont complètement rénovés au cours de l’été 2018, offrant ainsi 12 chambres supplémentaires.